addiction-medias-sociaux

Protégez vos enfants de l’addiction aux média sociaux

Une étude a révélé que près de six millions de la population française est addicte aux média sociaux. Kantar pour sa part reconnaît que 7 Français sur 10 se scotchent sur internet au moins une fois par jour. Jeunes et vieux, en passant par les bébés et les moribonds sont connectés. Il y a un intérêt à s’éloigner de cette pieuvre. Mais comment ?

Reconnaître qu’on est accro

C’est là une ébauche de solution. Au réveil, dans le resto ou dans les rues, vous contrôlez tout ce qui se passe dans les médias sociaux. Vous croyez pouvoir ne pas rater une information. Vous traversez les rues étant connectés. Si ce comportement est le vôtre, cherchez vraiment une libération.

Demandez-vous sévèrement, quelle est l’utilité de ce que vous faites dans ces média ? Réagir aux potins qui font le buzz ? Echanger avec des amis ou poster tout ce que vous faites au quotidien. Si vous ne percevez aucune portée indispensable de ces média, bien vouloir quitter maintenant votre addiction.

Définir ce qui est indispensable

Ne vous connecter que quelques minutes par jour ; à des occasions spéciales et à des moments précis. Facebook, twitter, Hi5, Viadeo, Flickr, diffusent rarement de bonnes opportunités d’emploi ou des cours de formation. Eviter de vous connecter pendant les heures de cours, de boulot ou bien à l’écoute d’un moindre ragot.

Limiter vos amis, refuser les fonctionnalités

Ces média sociaux regorgent de fonctionnalités. Ces temps-ci, des ‘’amis’’ surgissent de nulle part sans invitation. Faire attention. Il faut quitter ces réseaux dans le cas où on constate qu’on est tenté non pas par le besoin d’avoir de brèves nouvelles de la famille ou des vrais amis.

Fuyez une liste de contact infinie, fuyez les jeux proposés et autres fonctionnalités qui captent l’attention tout en gaspillant et le temps et l’argent.

Soyez autonome, fuyez la dépendance

Apprenez à dire aux gens que vous verrez les publications plus tard. Quand vous aurez du temps libre. Eviter d’être un pantin. Commandez les média sociaux et quitter la dépendance à jamais.

Si, malgré tous vos efforts, vous n’arrivez pas à vous libérer de votre dépendance, faites appel à un psychothérapeute. Ainsi, vous apprendrez à analyser vos comportements et mieux contrôler votre cyberdépendance. Trouvez des activités de remplacement, comme la lecture ou le sport. Votre thérapeute vous aidera à mieux gérer votre stress et vos relations avec les personnes qui vous entourent. Mais, rassurez-vous, l’objectif final n’est pas d’éliminer Internet de vos activités. Il s’agit tout simplement d’en contrôler l’usage pour vous permettre de mener une existence plus heureuse.

La dépendance aux médias sociaux est un problème croissant

Nous devons être attentifs au temps que nous passons sur les réseaux sociaux. Si nous passons trop de temps sur les réseaux sociaux, cela peut affecter notre santé mentale à long terme.

Nous devons faire une pause et ne pas simplement faire défiler aveuglément nos fils d’actualité. Nous devons sortir de notre zone de confort et explorer d’autres choses dans la vie.

La dépendance aux médias sociaux est devenue un problème de plus en plus courant chez les jeunes. Des études ont montré que la dépendance aux médias sociaux est en augmentation, un adolescent sur six en France étant dépendant des médias sociaux.

La National Library of Medicine des États-Unis définit la dépendance aux médias sociaux comme « une tolérance accrue et des symptômes de sevrage, l’abandon d’autres activités pour passer plus de temps sur les réseaux sociaux et des tentatives infructueuses de contrôle ou de réduction de l’utilisation ». La dépendance aux médias sociaux est un problème croissant pour de nombreuses personnes dans le monde.

La dépendance aux réseaux sociaux peut être définie comme « une tolérance accrue et des symptômes de sevrage, l’abandon d’autres activités pour passer plus de temps sur les réseaux sociaux et des tentatives infructueuses de contrôle ou de réduction de l’utilisation ». Ceci est également connu sous le nom de « FOMO » (peur de rater quelque chose).

Certaines études montrent qu’il y a des effets négatifs

Les médias sociaux sont devenus une partie importante de nos vies. Il est difficile d’imaginer une journée sans vérifier votre flux de médias sociaux. La dépendance aux médias sociaux devient de plus en plus courante, les gens passant des heures sur leur téléphone à faire défiler leurs flux.

Nous ne devrions pas penser que c’est quelque chose qui peut être corrigé du jour au lendemain. Il faut du temps et des efforts pour briser la dépendance, mais cela peut être fait.

La dépendance aux médias sociaux est un problème croissant dans la société d’aujourd’hui, les gens passant des heures sur leur téléphone à faire défiler leurs flux. Nous ne devrions pas penser que c’est quelque chose qui peut être résolu du jour au lendemain, car il faut du temps et des efforts pour briser la dépendance, mais cela peut être fait.

1 réflexion sur “Protégez vos enfants de l’addiction aux média sociaux”

  1. Ping : 4 avantages des colonies de vacances pour pré-ado - Mineurs.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.