ma classe à la maison

Ma classe à la maison, la plateforme pour maintenir l’apprentissage

Depuis le 16 mars, les établissements scolaires sont vides, car les élèves et les étudiants ont été les premiers à subir les mesures suite à la propagation du Covid-19. Dans son discours du 12 mars, Emmanuel Macron expliquait l’importance de cette décision, à savoir que les enfants peuvent être des porteurs sains et la transmission peut être accélérée de ce fait. Suite à cela, des dispositions ont été prises par les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. L’enseignement à distance a été mis en place, avec l’ouverture de la plateforme « Ma Classe à la maison ».

Des mesures exceptionnelles pour maintenir la continuité pédagogique

Ce système virtuel sera appliqué dans les 180 établissements publics, incluant 74 universités. Ce sont 12 millions d’élèves qui en bénéficieront, afin d’éviter une interruption brusque des études et une reprise difficile pour chaque classe, pour l’après Covid-19. Le ministère de l’Enseignement supérieur parle en outre de conditions exceptionnelles. Depuis cette annonce du président, les établissements déploient les efforts nécessaires pour fournir des supports de cours en ligne, d’après les précisions du ministère. 

Cependant, il tient à préciser que ce sont des solutions provisoires. En effet, élèves et étudiants travaillent en grande partie en autonomie ou avec leurs parents. Aucun nouveau cours n’est envisageable, par conséquent, selon la co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat SNUipp-FSU, pour la section primaire. Elle explique que, dans la majorité, les parents n’ont pas les formations nécessaires ni la patience requise, et s’engager dans une telle voie ne pourrait qu’accroître l’inégalité sociale. 

Plusieurs ressources pour aider les élèves à travailler

Afin que ces nouvelles dispositions soient mises en œuvre, l’Éducation nationale propose des ressources du Centre national d’enseignement ou Cned. « Ma classe à la Maison » en fait partie et dispose de deux volets. Cette plateforme est capable de supporter jusqu’à 15 millions de connexions en même temps. Le premier volet se compose d’exercices sur les programmes déjà assimilés et sont dédiés à la grande section jusqu’à la terminale. Une classe virtuelle est ouverte dans le deuxième volet. Dans cet espace, chaque professeur peut dispenser des cours en utilisant la visioconférence. Les élèves peuvent y assister via leur ordinateur, tablette ou smartphone. Chaque jour, ils auront droit à 3 ou 4 heures d’activités. Outre le Cned, l’Éducation nationale a mis en place les Espaces numériques de travail ou ENT. C’est un espace interne dont dispose chaque établissement et qui sert de lieu d’échanges entre les enseignants et les élèves. Ces derniers peuvent y recevoir des exercices, des cours et envoyer des messages. Pour ceux qui ne possèdent pas le matériel nécessaire, le ministère leur offre la possibilité de récupérer des cours imprimés directement auprès des établissements. En proposant ces ressources, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer veut s’assurer que chaque élève et étudiant bénéficie, sans exception, de cette continuité pédagogique.

Voir également les prestations proposées par Kartable.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *