visuel-syllabique-methode

Lecture syllabique : zoom sur la méthode Taoki

L’apprentissage de la lecture au primaire précisément au Cours préparatoire (CP) est essentiel dans le parcours éducatif d’un enfant. Une difficulté ou une mauvaise assimilation à ce niveau serait désastreuse pour l’ensemble des résultats scolaires de l’élève. Afin d’offrir à ce dernier le meilleur, deux principales méthodes d’apprentissage se disputent la vedette en France depuis des années : les méthodes syllabique et globale. La méthode Taoki d’apprentissage de la lecture est quant à elle une méthode syllabique. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur cette approche ainsi que la différence entre la méthode syllabique et celle globale !

La méthode syllabique : l’approche d’apprentissage de la lecture en vigueur

En dépit de tous les débats, la méthode syllabique a fait ses preuves et est celle en vigueur dans les écoles depuis plusieurs années. Les sciences de l’éducation reconnaissent son efficacité du fait de sa capacité à permettre à la majorité des écoliers au CP de savoir lire à la fin de l’année scolaire. En quoi consiste-t-elle concrètement ?

La méthode syllabique (B.A. BA) est une technique d’apprentissage de la lecture qui préconise l’association ou la combinaison des sons (phonèmes) et des lettres (graphèmes) au cours de la lecture. En effet, l’alphabet français compte 26 lettres, mais 36 phonèmes et plus de 130 graphèmes. L’enfant doit pouvoir les reconnaître, les mémoriser et les déchiffrer. Cela lui favorise ensuite la lecture des syllabes, puis celle des mots et finalement celle des phrases.

Cette assimilation constitue l’une des principales difficultés de la langue de Molière. À titre d’exemple, le phonème (o) à lui seul s’écrit de trois différentes manières : o, eau ou au. Une distinction pas toujours évidente en début d’apprentissage. Par ailleurs, il y a également les règles liées aux lettres muettes, les marques grammaticales et le fait qu’une même lettre puisse correspondre à différents sons.

Qu'est-ce que la méthode syllabique ?
Qu’est-ce que la méthode syllabique ?

La méthode syllabique Taoki : une approche d’apprentissage de la lecture au CP qui se veut ludique

Conforme aux directives nationales en matière de méthode syllabique, la méthode Taoki CP enseigne dans un premier temps aux élèves le « B.A. BA ». Ce qui permet à ces derniers de s’initier à la lecture et d’avoir une compréhension de ce qu’ils lisent. Ils enchaînent ensuite avec les syllabes et les mots. Le manuel qu’utilise l’élève est organisé en deux parties. Une première est basée sur l’étude du code et est subdivisée en 5 périodes selon l’organisation du calendrier scolaire. Elle est partagée en 54 leçons qui abordent chacune une lettre ou un son.

Une seconde partie est dédiée à la lecture des textes issus d’une littérature de jeunesse illustrée qui raconte les aventures du dragon Taoki et de ses amis Hugo et Lili, deux jeunes enfants. C’est la partie ludique de l’approche qui constitue l’un de ses principaux avantages, qui commence à cette étape. Elle leur est proposée afin de rendre la lecture plus stimulante. La narration desdites aventures se fait selon la progression de l’enfant en ce qui concerne le décodage des lettres et des sons. À travers cet univers magique et imaginaire rempli d’humour et de découvertes, les élèves travaillent leur compréhension de la lecture et leur vocabulaire.

Des thèmes variés d’apprentissage

Les thèmes abordés au cours des différentes leçons sur l’étude du code sont variés. De l’environnement immédiat (maison, école…) des élèves en tout début d’année, ils abordent également la découverte de la nature, des régions du monde, pour finir par l’imaginaire (le monde de Taoki et ses amis) en fin d’année.

L’oral est au cœur de cette méthode d’apprentissage de la lecture au CP et les élèves échangent sur les divers thèmes, visuels et histoires.

Les outils d’apprentissage de la méthode Taoki

L’apprentissage de la lecture selon la méthode Taoki et Compagnie se fait à travers des outils et supports donnés. On distingue principalement :

  • Un manuel de lecture organisé en plusieurs parties et leçons ;
  • Deux fiches d’exercices sur l’étude des sons, l’écriture et la compréhension de la lecture ;
  • Un cahier (mémo des sons) constitué de fiches de lecture qui regroupent l’ensemble des sons préalablement étudiés ;
  • Une pochette qui sert de boîte de stockage des mots-outils déjà assimilés ;
  • Un logiciel proposant diverses activités qui participent à une meilleure assimilation et réinvestissement des divers acquis.
Comment enseigner la méthode Taoki ?
Comment enseigner la méthode Taoki ?

La méthode globale d’apprentissage de la lecture

En quelque sorte à l’opposé de la méthode syllabique, la méthode globale privilégie la mémorisation en bloc des mots sans les étapes combinatoires. Au départ, elle était destinée aux enfants en difficulté par rapport à l’apprentissage de la lecture selon les méthodes classiques habituelles. Elle a été créée par le pédagogue et médecin belge Ovide Decroly et a été reprise également par d’autres professionnels comme Célestin Freinet. La pédagogie du même nom relève de cette méthode.

Une méthode d’apprentissage par l’image

Cette approche stipule que l’enfant est plus susceptible de comprendre ce qui pour lui a du sens. Ainsi, il lui est laissé l’autonomie d’association des idées et images à des mots. Autrement dit, ce n’est pas la combinaison des lettres qui prime, mais la reconnaissance d’une image. Après l’étape de reconnaissance, l’enfant mémorise l’image ainsi que sa signification.

Par ailleurs, la méthode globale part de cette première image et par ricochet du mot associé, pour apprendre d’autres mots par une déduction des liens qui les unissent et en jouant aussi sur les lettres. Ainsi, on peut passer de « papa » à « pépé » ou « pipi ».

Son principal défaut est que la notion de combinaison n’est plus du tout acquise par l’enfant. Elle a été en vigueur dans les écoles de formation de 1975 à 1985. Cependant, on la retrouve encore aujourd’hui ou sous forme de variantes dans certaines écoles alternatives.

En somme, l’étape d’apprentissage de la lecture au CP est cruciale pour la réussite scolaire des enfants. De ce fait, des réflexions sont continuellement menées pour leur offrir une méthode adaptée et efficace. Les méthodes globale et syllabique ont été l’objet de nombreux débats au cours des dernières décennies. Mais, c’est la méthode syllabique qui est actuellement en vigueur. La méthode Taoki s’aligne sur les mêmes principes que cette dernière et se veut être un moyen ludique d’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *