Et avec votre cocktail, vous prendrez un emploi ou un stage ?

Les soirées de recrutement datent environ de 2010, soit bien après internet ou encore les réseaux sociaux. Elles semblent originales dans un paysage où le tout digital emporte bien des discours. Pourtant, les événements de recrutement conservent un attrait pour les candidats, surtout les jeunes, comme pour certains recruteurs. Retour sur le concept.

Faut-il rappeler que le recrutement des jeunes que ce soit en stage ou pour un premier emploi demeurent un casse-tête majeur pour les entreprises. Si les stratégies différent, l’objectif, lui, reste le même : Tamiser un vivier jusqu’à tomber sur la ‘pépite’.

Les soirées de recrutement obéissent à ce même objet en offrant par contre une autre expérience de l’entretien.

Jeunes & recruteur : Un besoin de se rencontrer autrement

Ces soirées portent au moins l’intérêt de recruter de manière ‘différente et innovante’ selon Olivia, responsable recrutement pour SFR. Justement, sortir des codes conventionnels de l’entretien est l’une des valeurs de ce type de soirée. Ainsi, l’intérêt c’est que s’installe ‘une démarche d’échange et une alternative’ au processus traditionnel à en croire Virginie, Chargée de recrutement à Paris. Justement, l’alternative serait alors de changer la manière de dialoguer qui de l’avis de Camille, étudiante, est ‘moins stressante qu’en entretien’.

En effet, ces soirées de recrutement se déroulent pour la plupart dans des lieux chics autour de petits fours et de cocktails sophistiqués. Tout pour désacraliser le recrutement, du moins son processus et in fine, de faciliter les contacts. Un exemple comme la rencontre du 10 juin dernier qui se déroula dans un loft cossu avec vu sur le canal de Saint-Martin.

Ceci n’est pas sans rappeler les soirées Meetic, leader de la rencontre affinitaire en Europe qui a cédé à la tentation de mettre en scène les rencontres entre célibataires aux intérêt communs dans des lieux conviviaux (bar, pizzeria …). Si un tel acteur admet les limites du tout digital, c’est qu’il y a réel besoin de mettre de la proximité dans les échanges. Clairement, l’inspiration de ces soirées Meetic se retrouvent dans les soirées de recrutement quand elles visent, cette fois, à mettre en relation recruteurs et candidat. Du moins, certains d’entre eux.

Une sélection des invités

Qui dit ‘soirée chic’ dit ‘places rares’ et c’est tout le concept de ces soirées. Puisque tout est fait pour créer des interactions, encore faut-il un intérêt mutuel à partager. Ce dont s’assure les organisateurs qui réalisent une pré-sélection des candidats à inviter afin que ceux qui soient sélectionnés trouvent ce pourquoi ils sont venus : un emploi, un stage

Oui, si l’habillage est glamour, il ne faut pas oublier l’objectif de ces rendez-vous reste pour les recruteurs de trouver leurs futurs collaborateurs. Ce genre d’événement présente alors l’avantage d’allier deux irréconciliables que sont ‘qualité et quantité’. Un grand nombre de candidats, à l’image des forums, mais qualifiés sur CV et entretien téléphonique tel que le décrit Pierre, un des organisateurs de ces événements.

Les soirées de recrutement détonnent dans un paysage qui fait le grand écart entre le recrutement traditionnel et le recrutement digital

Finalement, les soirées de recrutement détonnent dans un paysage qui fait le grand écart entre le recrutement traditionnel et le recrutement digital. Toutefois, entre ces deux extrêmes, il semble qu’elles aient trouvé une place en facilitant la rencontre entre deux interlocuteurs qui se courtisent mutuellement mais ne parle pas la même langue. Ce modèle, inspiré des initiatives pour les rencontres amoureuses continuera au moins pour les prochaines années à rencontrer un certain succès auprès des entreprises et des candidats. Encore faut-il que ces soirées ne se déroulent pas un soir de ligue des champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *