youtube protection des données

YouTube suspecté de collecter illégalement des données sur des enfants

YouTube, la plateforme dédiée aux vidéos de Google, est soumis à une surveillance de la FTC ou Federal Trade Commission. Cette décision a été prise après que des associations aient déposé des plaintes. Les autorités doivent vérifier si You Tube a exposé les enfants à des vidéos qui ne sont pas adaptés leur âge. Une autre suspicion pèse aussi sur le géant. En effet, la plateforme aurait recueilli des informations personnelles sur des enfants sans avoir obtenu l’accord de leurs parents. 

Des collectes contraires à la loi

D’après le New York Times et le Washington Post, les enquêtes engagées par la FTC sont déjà à un stade assez poussé. Les deux quotidiens américains ont des procédures ont été déjà entamées par cette commission. Ces informations ont été obtenues de sources anonymes. Cependant, la FTC n’a pas voulu se prononcer à ce sujet. La FTC a entamé ces démarches suite à des plaintes qui ont été déposées en avril 2018 par 23 associations qui luttent pour la défense des droits numériques ainsi que pour la protection de l’enfance. Selon ces organisations, You Tube aurait recueilli des données personnelles comme la localisation, les numéros de téléphone ainsi que le type d’appareil utilisé, appartenant à des enfants. 

Toutefois, la filiale de Google aurait effectué ces collectes sans l’approbation des parents, dans le but de proposer à ces mineurs des publicités plus ciblées.  Ces associations ont déclaré qu’une telle pratique est tout à fait contraire à la loi Coppa datant de 1998. En effet, d’après cette réglementation il est « interdit à un site Internet destiné aux enfants, ou qui sait que des enfants l’utilisent, de collecter et utiliser de telles informations sans avoir l’accord des parents ». You Tube semble actuellement se pencher vers des solutions d’amélioration. Selon la réglementation, la plateforme n’est pas autorisée aux enfants âgés de moins de 13 ans. 

Les enfants particulièrement ciblés par les vidéos

Toutefois, les contenus proposés prouvent que des enfants de moins de 13 ans sont ciblés. En effet, YouTube comporte un nombre très important de vidéo dédiés aux tout-petits comme les comptines, les dessins animés, les tests de jouets. Pourtant, grand nombre de ces enfants visionnent ces vidéos sans surveillance parentale. Les requêtes déposées auprès de la FTC par ces associations montrent certains exemples. Avec le requête « vidéo pour enfant », le résultat affiche plus de 243 millions de propositions. 

Un autre exemple plus concret accable YouTube encore plus. Il s’agit de la chaîne Ryan ToysReview. D’après leurs explications, cette chaîne enregistrait en avril plus de 12 millions de souscris, 19 millions actuellement. Les vidéos sont visionnées des dizaines de milliards de fois. Pourtant, Ryan ToysReview a été créé dans le but de proposer des tests de jouets les enfants sont les principaux acteurs. Les chiffres de 2017 montrent que la chaîne a récolté 11 millions de dollars de chiffres d’affaires sur ces publicités. 

YouTube envisage de faire des modifications 

You Tube s’expose ainsi à des risques qui pourraient lui coûter cher. La filiale de Google risque de payer des amendes. La plateforme pourrait aussi être amenée à effectuer des corrections sur certaines de ses pratiques, rapporte le Wall Street Journal. La fonction permettant de gérer des propositions d’une liste de vidéo, générées automatiquement, pourrait être supprimée. Ce type de pratique augmente le risque pour les enfants d’être exposé à des vidéos inappropriées. L’autre solution pour YouTube est de transférer ces vidéos vers YouTube Kids, une plateforme dédiée exclusivement aux enfants et qui existe depuis 2015. 

Les sanctions planent sur YouTube depuis déjà des mois. La filiale du géant Google est déjà sous surveillance à cause des vidéos diffusées sur la plateforme, où de jeunes mineurs et des enfants y participent. Les pédophiles apprécient particulièrement ce type de vidéo, car les enfants peuvent y lire directement les commentaires. Par conséquent, Disney, Nestlé, Epic Games et d’autres sociétés ont décidé de retirer leurs séquences de publicité. Cette vague de réaction a amené YouTube à réagir. En effet, en mars, la plateforme a voulu rassurer en affirmant sa volonté de retirer la fonctionnalité permettant de rédiger des commentaires sous les vidéos où des enfants y figurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *