signalement violence sur enfants

Le nouveau portail de signalement de violences sur les enfants

Sur le plan juridique, la maltraitance sur mineur ou violence sur enfant, est un fait de société qui désigne les mauvais traitements infligés aux enfants de moins de 18 ans. Ces agressions revêtent plusieurs formes : physiques, sexuelles, morales ou psychologiques. La conséquence s’observe par un préjudice sur la santé et la psychologie de la victime. La maltraitance peut aussi être sous forme de négligence physique ou affective. Dans tous les cas, les conséquences toujours néfastes sont souvent durables.

L’OMS estime à 20 % les enfants victimes de violence de par le monde, ce qui fait une moyenne de 40 millions d’enfants. Ce mauvais traitement est une préoccupation pour les autorités politiques et administratives. La raison est que ce phénomène constitue un problème de santé publique avec ses conséquences à terme sur la société et le développement. Les nombreuses répercussions directes sont les troubles physiques, psychologiques, affectifs, des difficultés scolaires, des difficultés à s’insérer dans la société, l’alcool, la toxicomanie, traumatisme, etc.

Obligation de signaler les abus faits aux enfants

Avec le stress et la pression occasionnés par le confinement, les enfants victimes de violence ne sont pas à l’abri des abus des adultes. Pour remédier à cette situation, un formulaire de signalement en ligne a été mis en place. Ce dispositif qui vient en renforcement de la ligne verte « allô enfant maltraité » permet à toute personne de contacter les autorités en toute discrétion. 

Les adultes, même les enfants qui sont témoins de pareilles scènes peuvent le signaler en ligne. Le formulaire qui est entièrement gratuit permet de laisser ses coordonnées pour une meilleure assistance dans les meilleurs délais.

Ce système vient à point nommé, car en ce temps de confinement, il est difficile de repérer les cas de maltraitance. Les enfants sont laissés à eux-mêmes, et il est encore plus difficile pour tout observateur d’abus sur mineurs d’appeler la ligne en toute discrétion. 

Le formulaire en question permet donc à toute personne témoin de violences des scènes de violence sur enfants d’écrire directement aux autorités compétentes et de donner les détails de la situation. Le traitement du formulaire suivra le même processus que les appels. Toutefois, priorité sera donnée aux dénonciations faites par les enfants.

La loi punit les abus faits aux enfants. L’autorité parentale qui abuse de son droit est encore plus sévèrement punie. Les peines peuvent aller jusqu’à dix ans d’emprisonnement, assorties de 150 000 euros d’amendes pénales si la victime a subi une mutilation. Les violences ayant entraîné la mort vont jusqu’à trente ans de réclusions criminelles.

Toute personne témoin ou informée d’un cas de maltraitance sur mineurs a l’obligation d’informer le Procureur de la République si elle constate que les faits sont avérés. Ceci peut se faire par voie orale ou écrite selon la gravité et l’urgence des faits. 

D’autres numéros d’urgence sont également disponibles pour les situations d’urgence nécessitant une intervention immédiate, il s’agit du : 15, 17, 18 et 112.Par ailleurs, le formulaire de signalement en ligne est disponible sur le site : https://t.co/HZTIi9305Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *